Page précédente


Pourquoi ramoner ? Le feu de cheminée ou plutôt, feu de conduit de fumée, est principalement dû à l’inflammation des dépôts bas qui recouvrent les conduits non ramonés (suie, calcin...) dont la température d’inflammation est de l’ordre de 150°C. La température monte et enflamme alors la partie haute dont le bistre, le cas échéant.

Pour connaître les qualités au feu d’un conduit, il doit être « désigné » c’est à dire que ses caractéristiques techniques doivent être connues et affichées. Un conduit évacuant les fumées de la combustion du bois doit être capable de résister à un feu de cheminée. Dans le cas contraire sa détérioration peut initier l’incendie du lieu.

Si la fumée et les flammes se voient ou se sentent, le monoxyde de carbone, lui, est incolore et inodore, non irritant et toxique.

Un détecteur de monoxyde de carbone n’est pas obligatoire (janvier 2010). Votre ramoneur vous le conseille.

C’est le métier de RAMONAGE REUNION.

Télécharger le PDF sur le monoxyde de carbone
Source : INPES

Voir les images

C’est aujourd’hui une profession réglementée.

Certaine idées reçues sur le métier de ramoneur ont la vie dure. Quelques légendes ou vérités...

Le nettoyage des hottes de cuisines professionnelles n’est pas une profession règlementée exigeant un diplôme comme le ramonage . Ce qui ne veut pas dire qu’elle n’exige pas un savoir-faire certain.

SIEC-TPA SARL Le Culte du Feu 0692 82 70 70
58, route de Bois de Nèfles, Savanna - 97460 - Saint Paul - île de la Réunion